Captage de CO2 par absorption chimique

Les procédés d’absorption chimique (alkanolamines, ammoniaque, carbonate de potassium) restent encore trop coûteux pour pouvoir être utilisés pour le captage du CO2. Les travaux du CES ont  pour objectif de développer un nouveau solvant chimique pour diminuer la quantité d’énergie nécessaire à la régénération, tout en conservant un flux d’absorption suffisant pour limiter la taille des colonnes. Des mesures expérimentales caractérisant la cinétique de réaction sont réalisées ainsi que des mesures de solubilité du CO2 dans les solvants chimiques  de façon à prédire les performance pour des solvants innovants de type amines lipophiles avec une cinétique de réaction rapide, et des promoteurs de la régénération, tels que le N-Ethylpiperidine (EPD), le N,N-Dimethylcylcohexylamine (DMCA), N-Methylpiperidine (MPD) et la Dibutylamine (DBA).

Procédé de captage du CO2 par absorption chimique

Nous développons aussi des codes de calcul spécifiques en Fortran pour la modélisation des systèmes gaz-liquide avec réactions chimiques et nous utilisons des outils du commerce de type Aspen Plus pour la simulation de procédés.

Le captage de CO2 par contacteurs membranaires

Il s’agit de concevoir et de modéliser une centrale thermique intégrant le captage du CO2 selon le cycle (NH4)2CO3 (carbonate d’ammonium, AC) – NH4HCO3 (bicarbonate, ABC), bien moins énergivore que le procédé aux amines, assisté par des contacteurs membranaires qui doivent permettre :

  • de limiter la fuite massive d’ammoniac en phase gaz, d’apporter la souplesse de fonctionnement des procédés membranaires et,
  • d’intensifier le captage par rapport aux échangeurs Gaz / Liquide conventionnels de type colonne garnie.

La structuration scientifique du projet repose sur des besoins d’acquisition de connaissances fondamentales englobant les aspects matériaux et procédés relayés par un développement technologique initial visant à qualifier la pertinence du concept de base et la faisabilité technique. Les travaux réalisés au CES couvrent l’étude du système complexe NH3 aq. /CO2/HNH4CO3 aq., l’étude de l’efficacité du captage réactif de mini-modules et leur modélisation et la simulation et l’intégration des résultats pour la conception de centrales thermiques énergétiquement optimisées.

Dispositif expérimental développé au CES pour caractériser le système d’absorption CO2-NH3- membrane
Captage de CO2 par absorption chimique - MINES ParisTech
Partager

actualité

Le Rapport d'activité 2018 est en ligne

Recherche Le Rapport d'activité 2018 est en ligne MINES ParisTech, établissement-composante de…
> En savoir +

Café doc des chercheurs : Web of Science

Formation Café doc des chercheurs : Web of Science Vous souhaitez découvrir le Web of Science? Le WoS est une base…
> En savoir +

Employabilité des diplômés

Formation Employabilité des diplômés Dans l'édition 2018 du Global Employability University Ranking , publiée le 14 novembre…
> En savoir +

Guide du droit d'auteur

Formation Guide du droit d'auteur   Le ministère de l'enseignement supérieur met à la disposition de tous un…
> En savoir +

La science a besoin des femmes

Formation La science a besoin des femmes La Fondation L'Oréal lance la 12 e édition du programme des…
> En savoir +

+ Toutes les actualités

agenda

Du 8 janvier au 11 septembre 2019 Parcours MINES ParisTech

Du 24 août au 30 septembre 2019 L’École des Mines de Paris - 39-45 Engagement et…

Du 25 au 31 août 2019 7th International DHC+ Summer School

+ Tous les événements

Plan du site
Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech