webTV

Lecture

CoRDÉES : gouvernance énergétique de quartier

Lecture

Prédiction solaire pour des suiveurs photovoltaïques

Lecture

The REstable project

+ Toutes les vidéos

Mesure des débits de fuite

Système de climatisation – Norme 2006/40/EC

Le Centre Efficacité énergétique des Systèmes (CES) réalise des travaux portant sur l’analyse des débits de fuite par spectrométrie infrarouge des systèmes thermodynamiques. La méthode de mesure consiste à observer l'élévation de concentration d'un gaz dans un volume d'accumulation fermé, à pression atmosphérique. Sur la base de ce principe, des systèmes de mesures développés par le CES ont permis de qualifier en étanchéité une multitude de composants frigorifiques : raccords, vannes, flexibles, sertissages, Schrader, etc. en utilisant dans un premier temps le R-134a/R1234yf comme gaz traceur et en développant maintenant un banc aussi bien pour le CO2, le R-134a/R1234yf que le R-152a.

 

 

Cellule de test utilisé pour mesurer le débit de fuite.

La conception globale est basée sur la mesure, dans un volume d’accumulation étanche, de l'élévation de la concentration d’un gaz traceur (le frigorigène) dans cette cellule. Le composant à tester est raccordé de manière étanche (par soudure) à une capacité (pressuriseur) de CO2 ou de R-134a/R1234yf dont la pression est fixée par un système de chauffage. Ce composant ainsi raccordé au circuit de mise sous pression est placé dans le volume d’accumulation. Le volume d’accumulation dispose d'une (ou 2) paroi(s) ouvrable(s), étanche(s) qui peut (vent) supporter un écart de pression de 1 bar pour permettre la mise sous vide.

La mesure de concentration est effectuée par un spectrophotomètre disposant de 2 cellules de mesure : l’une dédiée au CO2, l’autre au R-134a. La précision est de ± 1 ppm et il disposera de deux échelles de mesure : une de 0 à 50 ppm, l'autre de 0 à 500 ppm. Ces échelles permettent de mesurer des débits de fuite variables entre 0,1 g/an et 50 g/an. La précision dépend à la fois du temps de mesure et de la variation de concentration dans le temps. Dans certaines conditions, il est possible d’atteindre une précision de ± 0,02 g/an. Une précision de ± 0,1 g/an est atteignable pour un débit de fuite de 1 g/an.

Vue globale du banc de caratérisation de débit de fuite

 

 

_____________________________________________________

RÈGLEMENT (CE) N° 706/2007 DE LA COMMISSION du 21 juin 2007

 

Mesure des débits de fuite - MINES ParisTech
Partager

actualité

Le Rapport d'activité 2018 est en ligne

Recherche Le Rapport d'activité 2018 est en ligne MINES ParisTech, établissement-composante de…
> En savoir +

Café doc des chercheurs : Web of Science

Formation Café doc des chercheurs : Web of Science Vous souhaitez découvrir le Web of Science? Le WoS est une base…
> En savoir +

Employabilité des diplômés

Formation Employabilité des diplômés Dans l'édition 2018 du Global Employability University Ranking , publiée le 14 novembre…
> En savoir +

Guide du droit d'auteur

Formation Guide du droit d'auteur   Le ministère de l'enseignement supérieur met à la disposition de tous un…
> En savoir +

La science a besoin des femmes

Formation La science a besoin des femmes La Fondation L'Oréal lance la 12 e édition du programme des…
> En savoir +

+ Toutes les actualités

agenda

Du 8 janvier au 11 septembre 2019 Parcours MINES ParisTech

Du 24 août au 30 septembre 2019 L’École des Mines de Paris - 39-45 Engagement et…

Du 25 au 31 août 2019 7th International DHC+ Summer School

+ Tous les événements

Plan du site
Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech