webTV

Lecture

Créer les fluides de travail du Futur

Lecture

Une plate-forme technologique au service de la recherche

Lecture

Devenir Ingénieur par l'apprentissage

Lecture

Modéliser pour préparer l'expérience

Lecture

Le Centre Thermodynamique des Procédés

+ Toutes les vidéos

Projets et partenariats

Chaires et réseaux partenarials

Fondées sur le mécénat, les chaires MINES ParisTech traitent de thématiques de recherche porteuses d’innovation pour tous.

Elles ambitionnent de satisfaire un triple objectif :

  • développer les enseignements dans le domaine identifié, au sein des formations dispensées à MINES ParisTech et dans le périmètre de ParisTech ;
  • mener un programme de recherche ambitieux;
  • favoriser les échanges et synergies entre les partenaires académiques et industriels

Projet porté par les centres de recherche de l’École, éventuellement en association avec d’autres écoles de ParisTech, une chaire comprend de un à dix partenaires industriels.

Le financement des entreprises permet de déployer des projets de recherche et de formation sur 5 ans (renouvelables), avec une équipe généralement constituée d’un professeur de renom, d’attachés de recherche et de doctorants.
La création de la chaire selon le principe du mécénat, via la Fondation MINES ParisTech, garantit la propriété publique des résultats. Ainsi, la chaire contribue t-elle à l’essaimage de la connaissance et au progrès de la recherche, dans un domaine émergent. Au niveau national…Voire international.

MINES ParisTech a créé 16 chaires, 15 sont actives à ce jour :

Energétique et génie des procédés :

- See more at: http://www.mines-paristech.fr/Recherche/Chaires-industrielles/Toutes-les-chaires-industrielles/#sthash.bhkVeOaa.dpuf

Avec 3 chaires industrielles dont une en cours et plusieurs dizaines de contrats de collaboration avec des acteurs de l’industrie, le CES est un acteur très impliqué et dispose d’une visibilité remarquable dans le domaine de l’efficacité énergétique. La chaire « Éco-conception des Ensembles Bâtis et des Infrastructures » ainsi que les nombreuses collaborations avec des partenaires académiques et industriels (Vinci, EDF, GDF Suez, RTE) témoignent de la reconnaissance de l’activité menée par le CES dans le domaine de la ville et de la maitrise de la demande. La chaire CTSC constitue un élément de visibilité de premier plan des travaux développés par le CES dans le domaine du captage de CO2. Cette chaire regroupe 7 industriels et plusieurs universités.

Outre les chaires, le CES déploie plusieurs logiciels utilisés par des centaines d’utilisateurs. Le modèle COMFIE développé par le CES est l’outil de simulation thermique dynamique le plus utilisé en France dans le secteur du bâtiment, avec environ 3000 licences actives. La chaîne logicielle incluant également le modeleur graphique Alcyone et l’interface Pleiades développés par l’éditeur, ainsi que l’outil d’analyse de cycle de vie EQUER, a été étendue à l’échelle des quartiers et a donné lieu à diverses applications dans le cadre de collaborations avec la Ville de Paris et de la chaire ParisTech en association avec VINCI « Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures ».

La plateforme de Modélisation thermique ThermLab4D® est actuellement valorisée sous licences annuelles. Cette plateforme est utilisée par une centaine de partenaires industriels. Elle est utilisée au développement de modèles de fours industriels complexes.

Une autre voie de rayonnement est assurée par les innovations développées au CES, le CES a cédé une licence de la technologie ANSU® (Captage de CO2 par givrage basse température) à la société Alstom. Une jeune entreprise innovante a également été créée sur la base de 8 brevets développés par le CES. Il s’agit de EReIE, une S.A.S. dont l’activité de R&D se situe en aval des centres de recherche. Son activité porte sur l’ingénierie de démonstrateurs et de pilotes, qui sont installés dans des conditions réelles d’exploitation et constitue ainsi l’étape suivant la preuve de concept, nécessaire à l’industrialisation.

Enfin le développement des travaux liés à l’aide de la mise en œuvre de directives et de réglementations sont à signaler. A titre d’exemple, les connaissances en modélisation physique et en régime non nominal de systèmes énergétiques ont été mises à profit comme contribution scientifique à différentes études ECOdesign débouchant sur des préconisations européennes pour l’efficacité énergétique de systèmes diffusés à grande échelle, comme les produits de climatisation et de ventilation. C’est un exemple de retombées sociétales de résultats de recherche à forte visibilité.

La priorité est à la consolidation des activités de recherche de chaque équipe du CES dans le cadre des axes stratégiques. Des possibilités sont offertes par la création de chaires industrielles dans plusieurs domaines tels que l'efficacité énergétique dans l'industrie et les réseaux de chaleur, voire de renouvellement des chaires existantes. Les possibilités offertes par le Carnot MINES, en termes de ressourcement, vont permettre de consolider les collaborations initiées avec les laboratoires partenaires. En parallèle, de réelles possibilités de ressourcement et d’élargissement de compétences sont ouvertes au CES dans le cadre de son nouvel environnement scientifique et institutionnel.

Par ailleurs, l’intégration de MINES ParisTech dans l’IDEX PSL va constituer pour le CES une opportunité de participer, en matière de recherche et d’enseignement, aux activités de l’Institut de Technologie et d’Innovation de PSL. Enfin, le positionnement du CES dans les structures du PIA est en cours de clarification. La convention de création de l’Institut PS2E a été signée fin 2013, consolidant les activités sur l’efficacité énergétique et plaçant le CES au sein de la réflexion des industriels sur le concept de flexibilité énergétique.

Du coté Labex LaSIPS, presque tout reste à faire. L’intégration de MINES ParisTech dans PSL pose l’intérêt de participer à une structure de recherche centrée sur le site de Palaiseau/Saclay. Cependant, notre participation à PS2E ainsi que nos collaborations existantes avec plusieurs laboratoires présents sur le site peuvent soutenir l’idée d’un partenariat stratégique avec le LaSIPS qu’il conviendrait de développer dans les années à venir. L’évolution de notre environnement scientifique et de nos collaborations institutionnelles et industrielles dans ces nouveaux cadres vont être extrêmement déterminants pour le positionnement du CES dans les années à venir. 

Finalement le projet de création d'un pôle scientifique en partenariait avec Safran ouvre des perspectives pour la consolidation des activités de recherche du CES.

 

 

Projets et partenariats - MINES ParisTech
Partager

actualité

Kick-off event du projet CoRDEES

Entreprise Kick-off event du projet CoRDEES Le CES (via ARMINES) participe au projet FEDER CorDEES aux…
> En savoir +

Apprentissage : nos futurs ingénieurs dans le bain de l'énergie

Formation Apprentissage : nos futurs ingénieurs dans le bain de… Ils sont 14 jeunes apprentis et ont fait leur rentrée à MINES…
> En savoir +

L'École dans les Top 100, 150 & 300 des classements thématiques de Shanghaï

Formation L'École dans les Top 100, 150 & 300 des classements… Parus le 15 juin 2016, les premiers classements thématiques…
> En savoir +

Liste des candidats sélectionnés pour intégrer le Mastère Gaz

Formation Liste des candidats sélectionnés pour intégrer… Découvrez la liste des candidatas sélectionnés pour…
> En savoir +

+ Toutes les actualités

Plan du site
Mentions légales efil.fr © 2014 MINES ParisTech